Tonic 179 - Avril 2014

Tonic 179 – Avril 2014

1 avril 2014 à 12:00 - Aucun commentaire

Diemeringen : La cour de l’école interdite aux voitures des locataires
Rohrbach-lès-Bitche : Auncune reconnaissance pour Louis Niederberger, l’ancien maire décédé !
Hohfrankenheim : Un locataire bordélique et malhonnête
Oberhoffen-sur-Moder : Exposition d’Art… ou déchetterie sauvage ?
Mulhouse : 44 Jours en enfer !
Ingwiller : Elle vole les résidents de la maison de retraite et risque jusqu’à 12 années de prison ferme
Saverne : Une livraison qui tourne au vinaigre
J’ACCUZZI ! Lettre au president de la republique… et aux citoyens
Hommarting : Une décharge en plein village
Oberstinzel : Mais quel est donc ce drôle d’oiseau ?
Bettviller-Hoeling : Une portion de route à refaire
Wimmenau : La fausse modestie de Philippe Richert
Hochfelden : Des déchets dans la cour et dans la rue
DOSSIER : Le rhume des foins ou la rhinite allergique saisonnière
ça s’est passé en mars

Poisson d’avril !

Si je vous dis que, dans la nuit du 29 au 30 mars dernier, nous sommes passés de l’heure d’hiver à l’heure d’été… ce n’est pas un poisson d’avril ! Quoi, vous n’avez toujours pas changé l’heure ? Ben, il faut la reculer d’une heure alors. Poisson d’avril !… il faut l’avancer d’une heure !
Le 20 de ce mois nous fêterons Pâques. Ça, ce n’est pas une blague ! Mais que le lapin de Pâques ponde des œufs colorés… poisson d’avril ou pas ?

Mais d’où vient donc cette tradition du poisson d’avril ?
Si l’origine du poisson d’avril est controversée, l’hypothèse la plus courante le fait naître au 16ème siècle. En 1564, le roi Charles IX a décidé que l’année ne commencerait plus le 1er avril mais le 1er janvier. Un changement a également décalé les échanges de cadeaux et d’étrennes qui marquaient le passage à la nouvelle année. Pour semer le doute au sujet de la date réelle du nouvel an, certains ont persisté à offrir des présents en avril. Avec le temps, les petits cadeaux d’avril se sont transformés en cadeaux pour rire, en blagues, puis en stratagèmes pour piéger les autres.
Si les farces sont désormais connues sous le nom de « poisson d’avril », cela remonte là encore à ce cher 16ème siècle. Les cadeaux que l’on s’offrait en avril étaient souvent alimentaires. Cette date étant à la fin du carême, période durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l’un des pièges les plus courants était l’offrande de faux poissons.

Pour respecter cette tradition, nous avons glissé, ce mois-ci, un « poisson d’avril » dans notre rubrique : Actualité !
À vous de retrouver l’article qui n’est que pure fiction, le papier qui a entièrement été brodé par notre imagination fantaisiste et qui peut vous faire gagner 6 mois d’abonnement à notre Magazine.
(voir règlement page 5).

D’avance nous nous excusons auprès de la commune, des institutions et des personnes qui pourraient se sentir concernées par cet article que nous devions rendre le plus crédible possible… poisson d’avril oblige !

Toute la rédaction de Tonic magazine vous souhaite une : bonne pèche, ainsi qu’une agréable lecture de ce nouveau numéro !
Claude Schaeffer



Commentaire

*