Tonic 177 - février 2014

Tonic 177 – février 2014

1 février 2014 à 12:00 - 1 commentaire

Pays de Bitche : Des méthodes extrémistes au Bitcherland ?
Sessenheim : Un propriétaire met en location un appartement insalubre et dangereux
Strasbourg-Robertsau : Une voyante mal inspirée !
Wimmenau : Youpi ! Louise Richert ne rempile plus !
Wintersbourg : Une rue interdite aux tracteurs
Portrait : Jean-Marie Meshaka
Kutzenhausen : Sa voiture tombe en panne… six mois après, il ne l’a toujours pas récupérée !
Goxwiller : Guerre autour des arbres d’un médecin
Épiphanie : Magasin fermé chez beaucoup de boulangers-pâtissiers
Eschbourg-Graufthal : Eschbourg laisse Graufthal avec sa «merde» !
Langensoultzbach : Un insecticide interdit par la loi tue toutes les abeilles d’un apiculteur
Neuwiller-lès-Saverne : La Muraille de Chine, Le Mur des Lamentations, Le Mur de la Honte… ?
Bilan : Une année passée, vient l’heure du bilan et celle du renouveau ou de la continuité
Hommarting : L’antenne relais aurait-elle fait des victimes ?
Voellerdingen-Domfessel-Lorentzen : Qui doit nettoyer les pistes cyclables ?
Philippsbourg : La honte du football mosellan
Volmunster-Eschviller : Du bois gratuit pour un élu de la commune
Alsace : Zones de sécurité prioritaires… pour qui?
Jean-Marie Bockel… Un homme serein et bien présent
ça s’est passé en janvier
DOSSIER : La Saint-Valentin

Ça y est… elle est partie !

Et hop, nous voila déjà en février !
Dans le temps, les vieux disaient toujours que janvier était un mois très long puisqu’il est d’hiver, qu’il fait froid et que le jour ne dure que quelques heures. C’était peut être vrai il y a cent ans en arrière, lorsque les saisons freinaient ou accéléraient encore les activités et qu’il fallait rester enfermé à travailler dans de sombres pièces éclairées par une chétive lumière de lampe à pétrole.
Mais actuellement c’est tout de même autre chose. Il y a de quoi faire en hiver et de quoi passer son temps avec notre «Klotz-Kaschde» qui nous sert plus de 400 chaînes à la fois. Et, si en plus nous avons la chance d’avoir un «François» national qui amuse la galerie comme le nôtre… les mois semblent même être trop courts lorsque ce dernier commence à s’y mettre !
Le vaudeville que François et Valérie nous ont joué le mois dernier s’est terminé par un drame : la première dame s’est fait jeter comme une moins que rien !

Adieu Valérie Trierweiler – tu faisais tout de même bien la paire avec ton François, ne serait-ce que par ta cote de popularité qui était aussi basse que la sienne – et salut Julie… future ex «première dame» de France !
À toi maintenant (peut-être… puisque ton François risque d’en décider autrement !) un cabinet à l’Elisée, une dizaine de collaborateurs, un site Internet bien à toi et des voyages à gogo dans les plus lointains pays du monde où tu passeras tes nuits dans les plus beaux palaces de la planète. Ce n’est pas rien ! Donc profites-en puisque tu ne dépenseras pas un seul centime d’euros pour tout ça puisque c’est le contribuable qui te l’offre de plein gré. Mais attention à toi, ton règne risque d’être de courte durée puisque ton François est un «horny devil» comme diraient les Anglais. Alors méfie-toi lorsqu’il part un soir, déguisé en Président de la République avec juste un casque de moto sur la tête (quel médiocre mise en scène pour quelqu’un qui veut passer inaperçu. Il aurait mieux fait de partir en Solex, vêtu d’un bleu de travail et une sacoche de plombier polonais en bandoulière) et qu’il rentre le matin en te disant… qu’il avait une panne sur sa machine ! Mais, il est déjà certain qu’il ne pourra pas te la faire à toi puisque tu es la première à savoir que rien ne fonctionne aussi bien chez lui que… son engin !
Sacré François ! Si tu faisais ton boulot aussi bien que ton passe-temps favori dans ta vie privée ça ferait longtemps que tu aurais sorti la France de la merde et ta cote de popularité afficherait une pente vers le haut aussi raide que… !
Mais on n’en est malheureusement pas là !
Julie, que tu le veuilles ou nom, tu es désormais la 9ème «première dame» de la Vème République… bienvenue au club des femmes trompées les plus connues en France !

Au fait… maintenant qu’on sait comment s’y prennent les hommes pour mettre des cornes à leurs femmes, savez-vous qu’elle est l’astuce des femmes ?
Si votre amie, compagne ou épouse vous dit qu’elle va passer sa soirée chez une copine qui organise une réunion Tupperware… accompagnez-là !

Toute l’équipe de Tonic Magazine vous souhaite bonne lecture de ce nouveau numéro.
Claude Schaeffer



Commentaire

*