Tonic 172 - septembre 2013

Tonic 172 – septembre 2013

1 septembre 2013 à 12:00 - Aucun commentaire

Altenstadt : Transit interdit : les poids lourds passent toujours !
Uttwiller : Personne ne respecte les panneaux « stop »
Niederroedern : Le coiffeur lui fait perdre tous ses cheveux
Rosteig : Je suis une vache à lait du sivom
Waldhambach : Il laisse mourir sa jument dans d’atroces souffrances
Rosteig : La commune paie les dettes du football-club
Kaltenhouse : Le vétérinaire diagnostique la mauvaise affection
Rosenau : La société n’assure pas le service après-vente
Wingen-sur-Moder : Lalique : les confidences d’un trafiquant !
Gundershoffen : Le messti fait trop de bruit
Rahling : Les eaux usées lui coulent dans la cave
Ingwiller : Une dentiste indélicate
Coup de gueule de la planète septembre
Comportementaliste… Un métier qui a du chien
Mulhouse : Drôle de chuchotement
La foire-kermesse de Mulhouse : Les manèges désenchantés !
Mulhouse : Élections municipales : la balayeuse du PS racle le trottoir !
Keskastel : Les pêcheurs ne peuvent plus pêcher
Strasbourg : Pas d’eau chaude pendant cinq mois !
ça c’est passé en juillet/août
Rencontre : Djamila Sonzogni
DOSSIER : Comment bien assurer votre enfant

Toutes les bonnes choses ont une fin

Voilà, c’est la rentrée, les vacances sont finies !
Le salon de jardin et le barbecue sont remisés au fond du garage, la valise et le sac de voyage se retrouvent sur le haut de l’armoire, et le slip de bain, le drap de plage et la crème solaire dedans. Il n’y a rien à redire, cette année l’été a été beau. Bien sûr, il y en a toujours pour qui il a fait trop chaud certains jours mais, il ne faut pas s’arrêter à leurs réflexions puisque, ce sont aussi les mêmes qui beuglent lorsqu’il fait froid ou lorsqu’il pleut. De toute manière ceux-là ne sont jamais contents… et ce, peu importe le temps qu’il fait !
Une chose est certaine, le soleil ne bronze pas seulement nos corps qui ont l’habitude d’être au blanc PVC mais il met aussi de la chaleur dans nos esprit.
Lorsqu’il fait beau, les gens paraissent plus avenants, aimables et courtois (même ma belle-mère avait un semblant de sourire sur sa figure qui tire une gueule d’enterrement toute l’année) et on a l’impression que tout se passe à merveille. Le soleil chasse nos soucis, balaye nos tracas, déloge nos anxiétés… il est un antidote à chacune de nos préoccupations !

Avec lui, la reprise économique est revenue dès le 14 juillet, plus de 400 couples d’homosexuels se sont mariés, Nelson Mandela est resté en vie, et nos politiques ont pris des vacances. Durant deux mois, les piscines étaient pleines à craquer, les terrasses de café aussi et même les hôteliers ont fièrement annoncé que la saison estivale était presque parfaite.
Seuls les maraîchers et les producteurs de fruits sont un peu dépités puisque les fruits et les légumes ne sont pas aussi abondants que d’habitude mais ça, c’est plus la faute au trop plein de pluie du printemps dernier.

Demain les enfants retourneront donc à l’école, et les plus grands reprendront leur travail. Toutes les bonnes choses ont une fin. Il nous restera toujours les photos, les vidéos, le billet d’avion ou le ticket du péage de l’autoroute pour nous remémorer nos belles vacances.
De quoi demain sera-t-il fait… personne ne le sait ! Il faut espérer qu’un été indien succède à ce bel été qui va bientôt s’achever et que le soleil sera encore au rendez-vous durant quelques semaine… histoire d’entretenir un peu plus longtemps notre enchanteur optimisme. Mais ça, c’est encore une autre histoire !

Une chose est certaine !… Toute l’équipe de Tonic magazine s’est démenée comme un beau diable pour vous apporter, une fois de plus, une lecture éclairée qui, elle aussi mettra, à n’en pas douter, du soleil dans votre esprit.
Claude Schaeffer



Commentaire

*