Tonic 168 - Avril 2013

Tonic 168 – Avril 2013

1 avril 2013 à 12:00 - Aucun commentaire

Steinbourg : Pagaille dans la rue Saint Jean
Quelque part en Alsace : Conductrice naïve… le garage la rembourse !
Kaltenhouse : Des reproches et des noms d’oiseaux pour une association caritative
Brunstatt : Francis Flury en correctionnelle, et la commune condamnée
Rohrbach-lès-Bitche : Rue de la Plâtrerie : les riverains en ont plein les bottes !
Vendenheim : Née d’une mère juive, on lui refuse l’entrée à la synagogue !
Wingen-sur-Moder : Les chasseurs polluent la forêt
Colmar : Les corbeaux de Colmar, bon ou mauvais augure ?
Anaïs : Karl Zéro autopsie l’affaire
Brumath / Truchtersheim : La cour était mal faite !
Mulhouse : Petites nouvelles de la cour mulhousienne
Bining : La municipalité en a après tout le monde
Strasbourg : Invité à s’exprimer à une radio strasbourgeoise, il termine sa journée en garde à vue !
Hambach : Un repas offert… qui peut revenir très cher !
Rencontre : Roland Engel, chanteur alsacien, auteur compositeur, interprète et conteur
DOSSIER : Jardiner avec Tonic
JURIDIQUE : L’emploi des personnes handicapées
INTERVIEW DÉCALÉE : Tonic ton maire : Francis Hillmeyer

En harmonie avec la terre !

Cette fois-ci c’est décidé… ce mois-ci je me lance !
Ça fait des années que, chaque été, je reste émerveillé toutes les fois que je passe devant le jardin d’un vieux monsieur qui habite dans ma rue. Et je m’étonne aussi qu’il y ait là une variété aussi importante de fruits et de légumes alors que cet homme de presque 80 ans habite seul dans sa maison.
Souvent je m’arrête et on en discute, de son jardin. On y trouve, entre autres, des pommes de terre, des carottes, des poireaux, des haricots, du chou-fleur, des tomates, des cornichons et différentes salades, mais aussi, des fraises, des framboises, des mûres et même des melons, alors qu’un pommier, un cerisier, un mirabellier et un prunier donnent de l’ombre aux plantations qui ne supportent pas trop le plein soleil.

Il est vrai que ce sénior reconnait volontiers que son jardin commence à se faire grand mais sa passion lui évite d’acheter le moindre légume, lui fait faire d’énormes économies et lui permet d’être en harmonie avec la terre qui lui donne sa production.

Pour lui, son jardin est aussi un procédé anti crise. Certes, il faut semer, repiquer, planter et s’occuper un peu de son jardin tous les jours, mais il rigole bien lorsque je lui dis que la mode actuelle est de passer des heures et des heures à faire un jardin virtuel sur Internet pour, au final, ne récolter que… des points !

Bien sûr que tout le monde n’a pas un grand terrain ou autant de place à sa disposition que ce monsieur-là. Mais souvent un petit lopin de terre de quelques mètres carrés ou même deux ou trois jardinières placées sur un balcon ou dans un coin propice de l’appartement suffisent à produire soi-même quelques belles et avantageuses espèces.

Pour vous accompagner dans cette démarche, Tonic magazine vous propose ce mois-ci un dossier spécial sur le jardinage qui s’adresse autant aux jardiniers amateurs confirmés qu’aux débutants pour qu’en fin de saison vous récoltiez autre chose que… de simples points !

Toute l’équipe de Tonic magazine vous souhaite bonne lecture de ce nouveau numéro et espère que les graines semées dans ses pages porteront leurs fruits.

Claude Schaeffer



Commentaire

*