Tonic 164 - Décembre 2012

Tonic 164 – Décembre 2012

1 décembre 2012 à 12:00 - Aucun commentaire

Colmar : Aide aux personnes âgées
Ernolsheim sur Bruche : Une antenne de la SPA… voleuse de chats ?
M2A : Changement de société de gestion pour les aires d’accueil
Illzach-Modenheim : Les citoyens se sont fait entendre
Goxwiller : Rue des Vosges : des arbres trop hauts !
Politique : Retour au temps des rois !
Wingen sur Moder : La femme de ménage aimait trop les bonnes bouteilles
Sarre-Union : Seule avec ses trois enfants dans un logement sans chauffage !
Mulhouse : Soléa, l’entreprise qui roule à perdre les procès
Sarrebourg : Un braquage raté
Brumath : On lui lance une bouée qui la fait couler !
Saint-Louis : Un certain art de vivre
Brumath : Derrière les murs de l’EPSAN
M2A : La révolte des Pigeons
Mulhouse : Solidarité pour la boulangère
Sélestat : Quel avenir pour la chapelle Saint-Quirin ?
Rohrbach-Lès-Bitche : L’eau du robinet était impropre à la consommation
Rencontre : Jacques-Marie Bourget
Ça s’est passé en novembre
DOSSIER : Troubles érectiles : le mal des hommes
Juridique : La Procréation Médicalement Assistée
Interview décalée : Tonic ton maire : Gilbert Meyer

La fin du monde !

Ça y est… on y est presque ! Quel grand et important moment pour l’humanité. Alors qu’il n’y avait personne au commencement, lorsque Dieu créa les cieux et la terre, qu’est-ce qu’on sera nombreux à la fin, lors du dernier jour, lors de ce fameux 21 décembre 2012 qui sera, d’après le Tzolkin (le calendrier Maya à caractère divinatoire et religieux) le jour de la fin du monde !
Selon de savants calculs faits par de savants contemporains, il semblerait que l’apocalypse n’aura finalement pas lieu le 21 décembre prochain (Les prophètes mayas s’étant décidément gourés dans leur appréciation) mais seulement le 22 à minuit trente !
Cela n’a aucune importance ? Pour moi… si !
Le 21, j’ai pris rendez-vous chez mon coiffeur. C’est une chance puisque je quitterais au-moins ce monde avec les cheveux coupés et le brushing impeccablement léché.

Mon coiffeur, lui, a moins de veine ! Maintenant que François Hollande a annoncé que les homosexuels pourraient enfin se marier, voila que la fin du monde va leur bousiller de « gays » perspectives. C’est ce qu’on appelle (dans un langage très familier) l’avoir dans le c… (baba) !
Et si jamais la fin du monde n’arrivait pas aux dates prévues par les astrologues mayas, les gays et les lesbiennes fêteront, dès le lendemain, l’avènement d’une nouvelle ère… celle de l’homo sapiens homos !
Une femme pourra donc bientôt se marier avec une femme et un homme pourra engager un devoir de partage et d’assistance mutuelle, d’amour et de fidélité avec un autre homme.
Une très belle avancée sur le terrain des droits égaux aux citoyens qui engage, sans aucun doute, l’évolution de toute la société.

Mais, si cette avancée était le vrai début de la vraie fin ? Celle de la disparition de l’humanité toute entière ?
Espérons simplement que cet engouement pour le mariage entre personnes du même sexe ne s’étende pas à tous les individus du monde entier car, si les hommes ne lutineraient plus qu’avec des hommes et les femmes qu’avec les femmes… d’où viendront un beau jour les enfants ?

Si jamais cela devrait arriver, gageons que d’ici là les progrès de la science et l’ingéniosité humaine auront trouvé une belle parade, en l’occurrence une autre manière de procréer… Au risque de devoir, un jour, greffer une bistouquette à l’une des mesdames ou d’implanter un utérus à l’un des messieurs !
Si la nature a fabriqué l’homme et la femme, les mâles et les femelles, c’est certainement qu’elle en avait ses raisons. Celle-ci (la nature) reprend d’ailleurs toujours ses droits, peu importe de quelle manière on essaye de la dompter !

Et si la fin du monde n’est pas pour le 21 décembre prochain, toute l’équipe de Tonic vous souhaite de passer d’agréables fêtes de fin d’année.

Claude Schaeffer



Commentaire

*