Tonic 161 - Septembre 2012

Tonic 161 – Septembre 2012

1 septembre 2012 à 12:00 - Aucun commentaire

Lutzelbourg : Un septuagénaire maltraité
Mittelhausbergen : Un logement insalubre
Diemeringen / Pays de Bitche : Elle quitte son mari pour vivre dans le péché avec… le pasteur
Wasselonne : Victime d’un beau parleur
Nothalten : Une sécurité non sécurisée
Keskastel : Victimes de lâches voleurs
Haguenau : Mauvaise gestion des déchets… « sauvages » !
Mulhouse : Jean Rottner, maire arboritueur
Tieffenbach : Un curieux agressi
Mothern : Handicapé et obligé de réintégrer son poste de travail
Rentrée politique 2012 à Mulhouse : La bataille des municipales a déjà commencé !
Brumath : Cour du château : Epilogue ?
Goxwiller : Privés de fleurissement
Conseil régional : Un week-end à Londres à plus de 800 euros par jour et par personne
Strasbourg : Assurément « pas » humaine !
Rencontre : Claude Diringer, poète-pèlerin d’Alsace et du monde
Mulhouse : Boîte à B.A.C
Geudertheim/Brumath : Un champ… de cigognes !
Wingen-sur-Moder : Le facteur a peur des oies
Oermingen : Centre de détention : un prisonnier dénonce !
DOSSIER : Victime de violences ? Moi ? Jamais !
Hindlingen : Ses fleurs, ses cigognes… son maire !
Tonic ton maire : Gérard Cronenberger
Vendanges : vos droits à consommer sans modération !

Le changement… c’est maintenant !

Ça y est, nous voilà au mois de septembre… déjà !
L’été n’est pas encore tout à fait fini que déjà l’automne pointe son nez. Septembre c’est aussi l’un des deux seuls mois qui comptent vraiment dans l’année… l’autre, c’est janvier !
Alors que janvier sonne le glas d’une année trépassée et nous balance dans une autre toute nouvelle, toute fraîche, septembre est à la croisée de deux périodes cruciales… celle estivale et celle de la reprise.

Fini le sable chaud et la bronzette sous un soleil de plomb. Terminé les apéros qui durent jusqu’à 16 heures et les parties de pétanque. Passé les soirées à palabrer la moitié de la nuit à l’abri d’un ciel étoilé et les bains de minuit. Fini le farniente et les balades dans la nature. Terminé les sorties piscine et celles à vélo. Passé la découverte des châteaux et la visite des musées.
En un mot… fini les vacances !
Hop jetzt ! On range les sacs de voyage et les serviettes de plage, les shorts et les jupes, les maillots de bain et les claquettes… Ihr sin doch jetzt àlli scheen brün !
Au placard le rosé, le pastis et l’amer bière (pas trop au fond non plus celui-là… laissez-le quand même à portée de main… on ne sait jamais !) et les bretzels.

Comme en janvier, on prend aussi des résolutions importantes en septembre. On décide de perdre les kilos pris pendant les vacances et qu’on va arrêter la cigarette, on décrète qu’on aura enfin le courage de demander une augmentation à son patron et de dire à son homme qu’on ne l’aime plus et qu’on va le quitter pour un autre qu’on a rencontré sur un site Internet.
Comme disait l’autre… celui qui a passé ses vacances au Fort de Brégançon : « Le changement c’est maintenant ! »
Et puis, il n’y a pas que les vacances dans la vie. Faut aussi bosser de temps en temps… non ?

Regarde, nous chez Tonic Magazine !
Pas de bronzette sur le sable chaud, pas de parties de pétanque, pas de soirées à palabrer, pas de farniente, pas de balades dans la nature et encore moins un apéro à l’amer biè… (bon, la fin de la phrase on la laisse de côté !) Mer sin net brün… Mer hànn g’schafft !

Eh oui ! Pendant que les autres se sont dorés la pilule au soleil avec les doigts de pied en éventail, nous ici on a trimé dur, pire que dans les geôles de Cayenne naguère, puisque nous aussi, nous nous sommes résolus à apporter quelques changements à ton mensuel régional préféré.

Et le résultat tu l’as en main !

Avoue que tu as failli ne pas reconnaître ton nouveau Tonic.
La couverture avait besoin d’un sérieux ravalement de façade. Elle se veut désormais sobre, dépouillée de toutes fioritures inutiles.
Bien sûr que toutes les rubriques sont restées les mêmes, surtout tes préférées… Il suffit de jeter un p’tit coup d’œil au sommaire, mais nous avions le souci de rendre ta lecture encore plus attractive et encore plus séduisante.

Chez Tonic aussi, le changement c’est maintenant, et toute l’équipe espère que, dès ce numéro, tu seras charmé par la nouvelle présentation du magazine… S’gilt !

Claude Schaeffer



Commentaire

*