Tonic 160 - Juillet/Août 2012

Tonic 160 – Juillet/Août 2012

1 juillet 2012 à 12:00 - Aucun commentaire

Woerth :
Les rivières polluées

Freiburg :
Visite au Waldkindergarten de Rieselfeld

Outre-Forêt :
Victime de la pauvreté ?

Strasbourg :
Grand Contournement Ouest : unsere schissdreck !

Strasbourg :
Conte-moi les droits de l’homme

Brunstatt :
Rien à signaler ?

Plaine – Diespach :
Décharge sauvage… plus là !?

Brumath :
Cour du Château : des travaux esthétiquement disgracieux…

Buswiller :
Des corbeaux crucifiés dans les champs

Barr :
Ramassage des déchets : On en remet une couche

Wittelsheim :
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Bining :
Le maire perd la première bataille

Wasselonne :
Invasion de rats : la commune a réagi !

Mulhouse :
Pas de place ni de paix pour les tilleuls !

Gingsheim :
Chats empoisonnés

Mulhouse :
Les palmes d’or des comiques politiques…

DOSSIER :
FACE Alsace : Agir contre l’exclusion

RENCONTRE :
La vie de galère et d’amour de Josiane Krafft

Forstfeld :
Un trottoir pour l’adjoint au maire

Mulhouse :
Pollution publicitaire !

Vallée de Villé :
1,7 Million d’euros pour le centre de secours

Demain j’peux pas j’ai soldes !

Les soldes, une raison comme une autre de déserter le bureau ou de louper son cours de Cuisse Abdo Fessier (CAF pour les intimes), à ne surtout pas confondre avec la Caisse d’Allocations Familiales, qui ne produit pas les mêmes résultats. Lorsque tu liras ce magazine, cher lecteur, tu te seras peut-être déjà fait piétiner une multitude de fois, dans une multitude de magasins, pour une multitude d’objets en soldes que tu auras désiré plus que tout, mais sûrement pas plus que la furie en talons aiguilles juste à côté de toi, rappelle-toi, celle qui t’a planté son 40 fillette pile poil dans ton gros orteil parce que ton outrageuse impertinence t’a fait rêver un instant que l’objet tant convoité atterrirait dans TON placard et non dans le sien.
Malheureusement, je n’ai pas encore goûté à ces instants de bonheur, puisqu’à l’heure où nous mettons sous presse le premier jour des soldes vient d’être ouvert, et que bleuter un bouclage de Tonic, c’est un peu signer son arrêt de mort. À côté de ça, un talon dans un gros orteil c’est une cure de jouvence, tu vois ce que je veux dire ? Mais passons sur nos terribles conditions de travail. Où en étais-je ? Les soldes, donc.
Après avoir passé le printemps en hiver, mangé des asperges en doudoune et avoir survécu aux élections successives, il faudrait donc, à l’arrivée de l’été, aller se vautrer dans une foule aux aguets, courir, trébucher, suer et tenter de survivre aux affres de la consommation, en espérant rentrer avec l’écran plasma tant convoité ou cette petite robe sexy si bien assortie au canapé fleuri de mamama ? Pas que j’aie peur des furies en talons aiguilles, nooooonn, mais j’aime autant laisser ma place et renoncer à la petite robe à moitié prix, le canapé de mamama supportera une année de plus les guenilles de la collection 2003. Et si c’est pour regarder les programmes de l’été à la télé, ma bonne dame, une vieille télévision et un slip troué feront bien l’affaire.
Mamama me dit toujours de sortir avec des slips neufs : « tu te rends compte, s’il se passe quoi que ce soit et que tu te retrouves à l’hôpital avec un slip troué ? » Alors je les porte à la maison, en regardant les programmes passionnants d’NRJ12 tout en mangeant des glaces au chocolat. Comment ça ? Il faudrait éviter les glaces au chocolat ? Et NRJ12 (là je te rejoins) ? Nager ? Courir ? Faire de l’aquabike ? Danser la zoumba ? Eliminer les toxines ? S’occuper enfin de cette vilaine vilaine cellulite incrustée et pas belle du tout ? Faire un régime hyperprotéiné ? Penser au bikini taille 36 acheté (pas en soldes) cet hiver dans un élan d’optimisme en dégustant une torche aux marrons ? Et quoi encore ? Je mangerai des glaces au chocolat et je boirai du Pinot Noir* en slip troué si je veux, en feuilletant ce nouveau numéro de Tonic. Là encore, pas de marronniers pour fêter l’été, pas de dossier spécial régimes, pas de bons plans détox, après tout je t’aurais appris quoi, qu’une salade de tomates c’est meilleur pour la ligne qu’une tartiflette ? Youhou. J’en frissonne d’avoir faite une trouvaille pareille.
Eh bien non ! Plutôt que de te parler de plages et de sable fin (qu’on espère tous avoir la chance de voir cet été), Tonic te parle d’emploi, de discrimination, de petites et de grandes arnaques, de petits et de grands villages, de petits et de grands coups de cœur.
Tonic c’est vous, c’est nous, c’est ce qui nous sépare et ce qui nous rassemble, c’est la richesse de ce mélange, c’est la vie, tout simplement.

Le programme pour la rentrée ? Des nouveautés et de belles surprises… en attendant, cher lecteur, toute l’équipe te souhaite un été à la hauteur de tes espoirs et surtout, refuse quoi qu’il arrive les marchands d’infos en soldes.

S’Gilt !
Alexandra Vallat

*l’abus d’alcool est dangereux pour la santé



Commentaire

*