Tonic 150 - Septembre 2011

Tonic 150 – Septembre 2011

1 septembre 2011 à 12:00 - Aucun commentaire

SNCF :
La France est en train de rater le train de la mondialisation

Mulhouse :
Allée ou cimetière d’œuvres d’art ?

Hoenheim :
Cons… comptez-vous !

Rencontre avec… Michel Fuchs, sportif, poète, écrivain, musicien et chanteur

Meisenthal :
Le voisin reprend son terrain

Sarre-union :
La mairie interdit au maraîcher de vendre ses plants de saison

Histoire :
Docteur Eugène Ricklin… D’r sundgauer Leeb (Suite)

Concours spécial Tonic 150 :
Gagnez 10 jours à Mulhouse !

Wingen Sur Moder :
Musée Lalique : une ouverture onéreuse

Neuenburg :
La guerre des glaces

Strasbourg :
Zénith Europe où es-tu ?

Hommarting :
L’antenne relais fait peur aux riverains

Saverne :
Philippe Richert pique une colère princière

Schiltigheim :
Monsieur le maire Raphael Nisand et la démocratie participative

Mulhouse :
Le klapperstein en furie

Cimetières de la CUS :
Les vols sans ailes…

Bouxwiller :
Ordures : paiement équitable ?

Wangen :
Chouettes… elles sont là !

Schoenbourg :
Une « zone 30 » devant le domicile du maire

Wisches :
Haute dose d’oxyde de fer dans l’eau du robinet

Nimègue 2011 :
Carton plein pour les marins alsaciens !

Gundershoffen :
La Volksmusik survoltée !

Nordhouse :
La maison du bonheur

Drachenbronn :
Radiée de l’Armée de l’air

Plaine :
On prend les mêmes et on recommence !

Cap vers le Sud

Alors lecteur, tu as fait quoi cet été ? J’espère que tu n’as pas décidé comme moi de rester en Alsace. La doudoune en juillet et la tête dans le freezer en août, y’a mieux comme programme. Ceci dit, c’est imparable pour garder la tête froide, je t’assure. Au prochain coup de sang, dirige-toi illico vers le bac à glaçon de ton congélo… résultats garantis. Je sais pas toi, mais moi je prépare déjà le matériel pour les prochaines présidentielles, pour les prochaines augmentations d’impôts, pour la prochaine fois que mon GPS me laissera en rade au croisement d’ Oberschmourtz-les Bains et de Niederpfourtz-sur-Moselotte, bref, pour les choses de la vie qui peuvent nous rendre de très très mauvaise humeur et nous pousser à dire « casse-toi pov’ con » à chaque coin de rue. Oui je sais, je parlais de vacances et je m’engage dans une sordide histoire de congélateur (quoique, niveau congélateur y’a quand même plus sordide que ça !)… C’est très féminin ça non, de changer de conversation au gré de ses humeurs ? C’est sans doute parce qu’on sait faire plusieurs choses à la fois messieurs, sans vouloir vous froisser !
Les vacances donc… Il fallait ABSOLUMENT fuir l’Alsace et aller se faire rôtir ailleurs, mais ça ma bonne dame (encore du sexisme, je sais), on ne le savait pas au départ. Si j’avais su que j’en serais réduite à faire des flambées en juillet et à côtoyer un glaçon en août (non chéri, je ne parle pas de toi !), je me serais fait un programme aux petits oignons : soleil, plage, transat, sieste, baignade, poissons à la plancha, mojito, la totale, mais le Pinot Noir (sans glaçons celui-là) m’aurait manqué alors je pardonne à la météo alsacienne ses petits caprices.
À défaut d’avoir fait bronzette dans le Sud de la France cet été, Tonic décide d’aller chatouiller un peu plus sérieusement le Sud de l’Alsace (on se rapproche comme on peut de l’idéal climatique) à compter du mois de septembre (maintenant donc), avec la présence permanente d’une journaliste dans le Haut-Rhin, en plus de nos fidèles correspondants locaux, qui ne manquent ni d’idées ni de talent ! Mais qui peut bien être cette journaliste ? Allez, rien que pour toi lecteur, quelques indices : elle adore le Pinot Noir, les asperges, le chocolat et Tonic. Elle se déplace en général au volant d’une magnifique automobile rouge haut de gamme et flambant neuve. Quoi, tu n’as toujours pas trouvé ? Bon, mais c’est la dernière piste… elle se met la tête dans le bac à glaçons de son congélateur du 15 au 29 août et vous trouverez son téléphone au bas de cette page. Alors alors ? Eh oui, je vois déjà la mine réjouie de nos super héros haut-rhinois (difficile à prononcer ça) quand ils verront débarquer cette empêcheuse de tourner en rond sur leur territoire. Lecteur du 68, venir te voir à Oberschmourtz-les Bains ou à Niederpfourtz-sur-Moselotte ne sera plus un problème, GPS ou non, la conductrice mystère de l’automobile rouge sera chez toi en deux temps trois mouvements pour décrocher le scoop de l’année. Surtout n’hésite pas à appeler (suis mon regard en bas de page !). Quant à toi, lecteurs du Bas-Rhin et de Moselle, un beau brun ténébreux (surtout brun) viendra te visiter au volant de son automobile noire, largement moins classe que la rouge, mais le pauvre, il fait ce qu’il peut, après tout ce n’est qu’un homme !
Pour boucler la boucle et contenter les lecteurs de toute l’Alsace, Tonic proposera, dès le mois prochain, quatre pages spéciales Haut-Rhin (pour les Haut-Rhinois) et spéciales Bas-Rhin (pour les Bas-Rhinois). Tu l’auras compris cher lecteur, il y en aura pour tous les goûts et l’équipe « tonique » ne ménagera pas ses efforts pour te satisfaire.
En attendant, bonne lecture de ce 150ème numéro de Tonic qui a mûri sous le soleil alsacien, avec quelques passages dans le congélo, histoire d’assurer sa fraîcheur !
G’suntheit et au mois prochain,
Alexandra Vallat



Commentaire

*